Ronflement : comment arrêter de ronfler ?

Il est difficile de connaître le pourcentage de la population qui ronfle. En effet, les ronflements ne gênent en aucun cas le ronfleur. C’est surtout son entourage qui doit supporter cette nuisance sonore. Dans la majorité des cas, le ronflement n’est pas considéré comme une pathologie ou un trouble de la santé. Mais il arrive qu’il soit associé à des interruptions involontaires de la respiration. On parle alors d’apnée du sommeil avec des conséquences plus graves sur le long terme : hypertension artérielle, infarctus, AVC, endormissement soudain pouvant entraîner un accident (de la circulation, du travail, domestique, etc.). Dans ce cas, il est impératif d’agir pour réduire de façon significative ces apnées.

Pour le bien-être de l’entourage, un ronfleur peut être amené à chercher des solutions pour arrêter de ronfler. La position de couchage joue un rôle important. Dormir sur le dos favorise les ronflements. Il est préférable de se coucher sur le côté. POSIBALL vous aide à maintenir cette position toute la nuit. Le poids est également un facteur à prendre en considération.

Enfin, il faut savoir que certains ronfleurs ne ronflent qu’occasionnellement. On estime que les ronfleurs réguliers sont moins nombreux que les ronfleurs occasionnels. En effet, certaines situations peuvent entraîner des ronflements sans que ceux-ci se manifestent ensuite toutes les nuits.

Les causes du ronflement

On désigne par ronflement le bruit provoqué par la vibration des tissus de la gorge lors de la respiration durant le sommeil. Différents éléments peuvent provoquer des épisodes de ronflements réguliers ou occasionnels :

  • L’âge : plus on vieillit, plus on est susceptible de ronfler. En effet, les muscles de la gorge et du pharynx se relâchent plus. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’un enfant ne peut pas ronfler. Au contraire, on estime que 10% des enfants sont des ronfleurs réguliers. Cela est souvent provoqué par de grosses amygdales ou un problème de végétation. Une intervention chirurgicale peut alors solutionner le problème.
  • La consommation d’alcool et de tabac : elle conduit à un relâchement des muscles du larynx. C’est pourquoi il est fréquent qu’une personne ronfle après une soirée un peu trop arrosée.
  • Le couchage sur le dos : la position du coucher influe directement sur le fait de ronfler. En étant couchée sur le dos, la personne sera plus propice à ronfler car la langue bloquera les voies respiratoires. Il est conseillé de dormir sur le côté pour arrêter de ronfler.
  • Le poids : les dépôts de graisse peuvent gêner la circulation de l’air dans les voies respiratoires.
  • L’obstruction des voies respiratoires par la langue, de grosses amygdales, des polypes.
  • Un rhume ou une rhinite favorisent également les ronflements.
  • Une fracture du nez ou une déviation de la cloison nasale.

Les conseils à suivre pour arrêter de ronfler

Généralement, une personne va rechercher comment arrêter de ronfler à la demande de son entourage. En effet, elle ne se rend pas compte qu’elle ronfle malgré les micro-réveils provoqués par ce phénomène durant la nuit. C’est le sommeil de ses proches qui est surtout perturbé par ces épisodes de ronflement. Pour faire prendre conscience à une personne qu’elle ronfle, il suffit de l’enregistrer. Elle ne s’attendra probablement pas à des ronflements aussi importants.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les ronflements peuvent parfois se transformer en apnée du sommeil. Or cette pathologie peut avoir des complications mortelles comme un infarctus ou un AVC.

Pour arrêter de ronfler, ou du moins limiter de façon importante les ronflements et leur intensité sonore, il est possible de suivre ces quelques conseils :

  • Perdre du poids en cas d’embonpoint : le surpoids est une cause majeure de ronflement car des dépôts de graisse se forme dans le pharynx.
  • Privilégier une position de couchage sur le côté : l’utilisation de POSIBALL vous permet de maintenir cette position toute la nuit.
  • Eviter les repas trop copieux et alcoolisés le soir.
  • Arrêter de fumer : le lien entre le tabagisme et le ronflement a été établi.
  • Ne pas prendre de somnifères : ils provoquent un relâchement des muscles du pharynx et du larynx.

Les traitements possibles

Plusieurs traitements sont disponibles dans le cadre de l’automédication. Il est cependant préférable de consulter son médecin traitant qui vous orientera vers tel ou tel traitement. Vous pouvez également prendre conseil auprès de votre pharmacien avant d’acheter l’un de ces produits en libre-service.

Selon l’importance de vos ronflements, votre médecin traitant pourra notamment préconiser l’un des traitements suivants pour arrêter de ronfler :

  • Rééducation des muscles du pharynx ;
  • Port d’une orthèse mandibulaire la nuit (il s’agit d’une prothèse qui pousse la mâchoire inférieure en avant) ;
  • Prise de médicaments décongestionnants en cas de rhume ou de rhinite ;
  • Intervention chirurgicale.
POSIBALL-S

POSIBALL-S


21.00Ajouter au panier

posiball-solution-anti-ronflement-et-apnee-du-sommeil

POSIBALL-D


24.00Ajouter au panier